Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mai 2013 6 04 /05 /mai /2013 22:16

Voici une petite galerie de portraits pas comme les autres pour vous présenter notre court passage en Bolivie (3 semaines) :

 

 

  • Une ... Gabriela d’Uyuni :

 

En cette saison, le salar est mouillé, très mouillé. Impossible d’aller à la isla del pescador pour admirer le coucher ou le lever de soleil comme le font tous ces voyageurs dont nous avons lu et relu les fichiers « bivouacs ».

 

Bolivie 4986
 

Alors nous arriverons en fin de journée et nous profiterons pour commencer de l’hôtel de sel d’à-côté que nous visiterons comme un musée.

 

Bolivie 4992
 

Puis, champagne au verre, nous trinquerons à ma bougie supplémentaire devant le soleil couchant se noyant dans le salar avant de déguster un petit gâteau maison.

 

Bolivie 5019
 

Le lendemain, pour être sur de ne pas transformer el niño en statue de sel, nous irons sur la pointe des pieds (pas si facile en camping-car) découvrir ce si fameux salar, dépassant à peine la lisière tandis que les 4x4 des agences sillonnent la grande surface blanche à la recherche du meilleur point de vue pour les photos.

 

Bolivie 5074
 

Nous y déjeunerons même avec sous nos yeux le dur spectacle des ouvriers pliés en deux à bécher la croute de sel sous un soleil de plomb, s’accordant à peine le temps de boire. Ce fut l’occasion de rencontrer Gabriela, une jeune femme qui vient tous les jours ramasser du sel dans la plus grande réserve de lithium au monde, avec son mari, pendant que ses deux aînés sont à l’école tandis que les deux plus jeunes (2 ans et 3 mois) attendent patiemment dans le camion !

 

Uyuni
 

6 heures de travail quotidien pour quelques bolivianos qui lui offrent à peine de quoi vivre... Les enfants offriront quelques jouets en échange d’un sourire de la tête brune que vous voyez dépasser de la fenêtre. Dérisoire me direz-vous mais pour ce p’tit gars, c’était des heures de jeu en perspective. Tandis que nous, nous avions des heures de route à faire pour rejoindre Tarabuco...

 

 

  • Plusieurs ... danseurs de Tarabuco

 

Bolivie 5455

 

Nous avons raté le carnaval de Rio (Brésil), la semaine sainte à Copacabana (Bolivie – voir Windsurf et Surfrider en Bolivie), la fête des cerises à Los Antiguos (Argentine) mais ... mais nous avons assisté au Pujllay de Tarabuco, un grand évènement partagé avec les communautés indiennes de Bolivie et quelques rares touristes (israéliens, bien sûr (!), communauté omniprésente en Bolivie. Que ceux qui savent pourquoi nous éclairent...).

 

Nous avons commencé les festivités par un petit tour de la place du village et découvert le héro de la fête, un un indigène victorieux en 1816 d'un conquistador espagnol plutôt en mauvaise posture, le coeur au grand air !

 

Tarabuco (14)

 

Autant vous dire qu’il ne fait pas bon arborer un arbre généalogique espagnol dans ces contrées ! 

Notre faciès de gringo n’est pas pour autant mal perçu et nous profitons de l’ambiance bon enfant pour nous immiscer dans la vie locale :

 

- partie de babyfoot en plein air :

 

 

P1130039

 

Nous avons découvert le plaisir des jeux de rues à Potosi où la « place des étudiants » est envahie de babyfoots. A la tombée de la nuit (vers 18h30), les jeunes qui sortent des cours se retrouvent pour jouer le ballon à la lumière des réverbères. Il faut repérer la meilleure table, payer d’avance pour être sûr d’y avoir accès et quelque fois même patienter, le seau à la main, pour permettre à Edouard d’être « à la hauteur » ! Alors vous imaginez sa joie de découvrir à Tarabuco un babyfoot à sa taille.

 

 

- participation à l’élaboration d’un pukara, sorte de tour autour de laquelle évolueront les danseurs.

 

Pukara

 

D’abord sur la réserve, pour ne pas déranger le curieux ballet des participants qui regroupaient les tiges, les nouaient et y accrochaient les produits alimentaires apportés par chacun, nous avons créé l’événement lorsque nous avons proposé nos services ! Tandis que Jean-Christophe se faisait servir la chicha, plutôt doux tant qu’on en boit avec modération, j’étais sous le feu des flashs des boliviens amusés.

 

- et pour finir cette journée, découverte de la « file indienne » à l’occasion de la serena (spectacle folklorique) offerte gracieusement par le « conseil régional » à près de 3000 personnes :

 

Etant donnée l’anarchie totale qui règnait à l’entrée du coliseo (passage de véhicules parmi les piétons, installation de stands « sauvages », queue grandissante et apparition de resquilleurs au fur et à mesure de l’augmentation du retard...), la technique locale consistait à se placer les uns derrière les autres et à se tenir par la taille, en avançant à petits pas jusqu’au guichet où il faut se présenter pour retirer un billet gratuit avant de refaire la queue pour pénétrer dans l’antre de siku et charango (stars du soir : ce sont des instruments de musique).

 

Bref, le spectacle se mérite mais vaut le détour :

 

P1130060

 

Nous avons profité d’un grand moment de joie entre les d’jeuns qui ont fini déchaînés et les paysans en poncho et chapeau de feutre, placides et heureux d’être là.

 

Pour un petit aperçu en mouvement, cliquez ici

 

Mais tout cela n’était qu’un aperçu avant la danse infernale : danseurs et musiciens de toute la région défilent dans le village et tournent, tournent autour de la pukara, en costume traditionnel, tous différents selon les communautés, les pieds en sang et la tête ailleurs, la chicha et la coca faisant son effet... Les boliviens de tous horizons, venus pour l’occasion, étaient sous le charme, les enfants aussi, se trémoussant au son des clochettes des « sabots » des danseurs.

 

Bolivie 5464

 

Admirez les artistes dans ce petit diaporama !

 

  • Tous ... des enfants 

 

Sucre, Potosi, Cochabamba, La Paz, Tiquina ... autant de villes traversées après des heures (beaucoup d’heures !) passées à admirer un paysage grandiose. Inutile de retoucher les photos, les couleurs, la lumière, sont naturellement belles !

 

Bolivie 5196
 

Des villes riches d’un patrimoine historique mais aussi d’activités ludiques plutôt inattendues pour des français plein de préjugés :

 

- Sucre nous offrit, outre le calme et la sérénité, une rencontre avec les dinosaures et une tranche d’histoire incroyable au travers d’une face rocheuse recouverte de véritables traces de pas de ces grosses bêbêtes.

 

Parquecretacico    

 

- Cochabamba n’était pas prévue au programme mais après une route interminable, nous avons su en tirer le meilleur lors de cette courte escale : des pneus tout terrain qu’on a regretté de ne pas avoir plus tôt et surtout, une séance de cinéma mémorable pour nous, pauvres voyageurs sevrés de haute technologie ! Les croods en 3D...

 

 Bolivie 0668

 

- El niño n’a vu que El Alto tandis que nous sommes descendus, sacs au dos, découvrir La Paz en vrais touristes, à l’hôtel !

Un hôtel tout confort avec une piscine et même assez de place dans les chambres pour jouer à cache-cache !

Et aussi la sélection bolivienne de football que nous sommes allés soutenir en famille au stade face à une équipe argentine armée pour ce match éliminatoire de la Coupe du Monde de ses meilleurs joueurs.

 

 Bolivie 0722

 

Un vrai défi à 4000m d’altitude ! Les Boliviens étaient survoltés, les Argentins en défense, asphyxiés mais toujours conscients. Un beau match (1-1) dans une ambiance très famille avec des vendeurs à la sauvette dans les gradins pour soulager sa soif et son porte-monnaie sans lever ses fesses de son morceau de polystyrène (indispensable sur les gradins en béton et salis par les chaussures).

 

¡ Viva Bolivia!

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Famille Tetard 10/06/2013 23:22


Info sur les juifs boliviens : La Bolivie etait le pays en Amérique du Sud qui a octroyé le plus
de visas pour les juifs avant la guerre, notamment ceux d'Allemagne et de la Pologne. A l'epoque, La Paz etait la capitale yiddish de l'Ámerique Latine avec pres de 30 000 juifs. Il y avait meme
des theatres et des cinemas en yiddish. La plupart d'entre eux sont partis en Amérique depuis et maintenant ils ne seraient plus que 200 juifs dans le pays.


 


Bises

Charlotte Dekeyser-Donze 17/06/2013 16:43



Merci beaucoup pour l'info précieuse ! 



Marie Cisaille 05/05/2013 11:52


Une fois de plus merci. J'ai l'impression de participer à votre voyage.  Trois semaines seulement? Un touriste moyen reste t'il plus de deux semaines?


Ces deux enfants, de l'âge de mes deux petits enfants, dans ce camion m'ont émue.


La fête est bien relayée, j'étais la 6ème à voir la video. Ambiance! Les enfants ont-ils dansé?


Bises à tous.


 


MFB