Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 04:08

Attention, l’auteure de ces quelques lignes vous avertit qu’en sus du temps de lecture légèrement supérieur à la normale du fait d’un diaporama hors du commun, il est nécessaire de prévoir un temps de rêverie d’une bonne heure...

 

San-Pedro-de-Atacama 4768

 

Nous avons été éblouis par cet endroit unique en son genre. Il faut dire que nous avons mis les moyens pour que le séjour dans le désert d’Atacama se passe bien :

  • Rapatriement des grands-parents maternels pour faire la lecture aux enfants

 

San-Pedro-de-Atacama-4220.jpg

 

  • Réquisition d’un 4x4 tout terrain pour « affronter » les reliefs du désert

 

San-Pedro-de-Atacama 4347

 

  • Installation d’un stand de récupération dans un hôtel de charme avec piscine

 

  • Prise en otage d’un chef cuistot et son équipe pour fins gourmets !

 

San-Pedro-de-Atacama 4204

 

Pour commencer, El niño nous a emmené en famille découvrir la Lune... Il s’est promené dans des cratères, a gravi des monts et roulé jusqu’à ce que la surface soit blanche et lisse ... jusqu’à une mine de sel !

 

San-Pedro-de-Atacama 4249 

 

El niño nous a également fait découvrir les lagunes et offert un abri sous le soleil de ce désert unique.

 

San-Pedro-de-Atacama 4232

 

El niño n’en a pas vu beaucoup plus, le pauvre, un peu lourd pour sillonner montagnes et rocailles. Il nous a donc patiemment attendu pendant que l’engin sans aucun doute le plus pratique dans ces contrées nous fasse découvrir quelques merveilles.

 

C’est ainsi que nous avons pu nous baigner dans des piscines naturelles à bulles à 4000m d’altitude, entourés de geysers fumants.

 

San-Pedro-de-Atacama 4563

 

C’est ainsi également que nous avons pu nous perdre dans la vallée Arc-en-ciel, éblouis par les sculptures naturelles et la palette de couleurs dont les reliefs étaient recouverts.

 

San-Pedro-de-Atacama 4658

 

C’est ainsi encore que nous avons gagné le sommet du Mont Blanc, le dépassant même légèrement, hilares du fait du manque d’oxygène, à moins que ce ne fût tout simplement du « bien-être » face à des paysages aussi époustouflants.

 

San-Pedro-de-Atacama 4351

 

C’est ainsi enfin que nous sommes partis à l’assaut de la roche, guettant à tout instant l’assaut des indiens en haut du canyon, tels des cow-boys du far-west.

 

San-Pedro-de-Atacama 4783

 

Eblouis par tant de beauté, reposés et rassasiés, nous avons finalement laissé notre casquette de touriste à l’aéroport de Calama et repris notre route de voyageurs vers d’autres horizons pleins de promesses : la Bolivie !

 

San-Pedro-de-Atacama 4885

 

Pour ceux qui ont du temps devant eux, voici un diaporama (sans windsurf !)

Partager cet article

Repost0

commentaires